Notice d'enregistrement

La visite du site par Lyon 3 : la décision de ne pas casser et de ne pas abandonner

Centre national de la recherche scientifique ; Laboratoire d'Informatique en Image et Systèmes d'Information ; Laboratoire méditerranéen de sociologie ; Centre Max Weber

Battegay, Alain (author) ;
Têtu, Marie-Thérèse (author, depositor) ;
Berthinier, Quentin (editor) ;
Kelbert, Nicolas (recorder) ;
Rivé, Philippe (speaker) ;
Comby, Jacques (speaker) ;
Dematons, Didier (photographer) ;
Leblanc, Didier (photographer) ;
Dury, Christian (photographer) ;
Chevillard, Éric (photographer)

(création: 2013; mise à disposition: 2020-03-17; archivage: 2020-04-21T13:30:20+02:00; dernière modification de la notice: 2020-05-26)

Position dans le plan de classement
Editeur(s):
Description(s):
[fr] Jean-Olivier Viout (procureur, président comité de pilotage Montluc), Hugues Fulchiron (président université Lyon 3), Vincent Labouret (directeur du CROUS), Jean-Marc Ayrault (premier ministre), François Carenco (préfet), médias, vice-présidents université Lyon 3, associations anciens combattants, associations communauté juive, France Domaines, ministère de la Défense, Office national des anciens combattants, Fondations. 2012-2013. prison Montluc.
Résumé(s):
[fr] Jacques Comby, le nouveau président de Lyon3 relate sa visite sur le site avec les vice-présidents de l’Université qui leur permet de se rendre compte que l’espace de construction envisagé ferait disparaître les ateliers, dont celui où ont été internés une nuit les enfants d’Izieu. Il décide alors d’abandonner l’ancien projet et de faire savoir que l’Université Lyon3 ne cassera jamais un tel lieu. Déclaration qui vise à aider le memorial et à inciter l’Etat, les Domaines à réfléchir “sur ce que l’on fait de ce lieu”. Jacques Comby situe le refus de casser les bâtiments historiques du site comme un choix éthique. Il décide avec le directeur du Crous de renoncer au projet de logements étudiants pour ne construire qu'un bâtiment pour la formation continue. Il esquisse les lignes fortes du nouveau projet qui vise à tenir compte de l’environnement et à une continuité de l’espace, même si une partie du mur d’enceinte ne peut être conservée. Et finalement en 2015, le nouveau préfet de Région, Michel Delpuech, a renoncé à la vente d'une partie du site désormais intégralement consacré aux activités du Mémorial.
Source(s):
Type(s):
Types linguistiques:
primary_text
Types de discours:
dialogue
Sujet(s):
Langue(s):
Français
French (code ISO-639: fra )
Droits:
Librement accessible
Identifiant(s):
ark:/87895/1.17-1113115
oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-255254ac-60b1-47ff-88e3-5504d195199c
Pour citer la ressource:http://purl.org/poi/crdo.vjf.cnrs.fr/cocoon-255254ac-60b1-47ff-88e3-5504d195199c