Notice d'enregistrement

02 – Entretien avec la chanteuse azmari Ayalnäš Täka et son neveu Kasa, joueur de masinqo

(depositor) ;
(interpreter) ;
(researcher) ;
(speaker) ;
(speaker)

(création: 1998-05-26; mise à disposition: 2020-09-02; archivage: 2020-09-21T20:34:42+02:00; dernière modification de la notice: 2020-11-28)

Position dans le plan de classement
Editeur(s):
Description(s):
[fr] La chanteuse Ayalnäš Täka était née à Däbrä Tabor vers 1926. Son père, Täka Kasa, et sa mère, Yäšiwa Däbrité étaient originaires d’Ebnat et furent arbaña. Le frère de sa mère, qäñazmatch Mesganaw Aduñya était le joueur de masinqo du ras Gugsa. À l’arrivée des Italiens, sa mère et sa famille partirent, passèrent par le Bälässa et le Wägära et arrivèrent finalement à Däbrä Tabor en 1935. Elle commença à jouer dans célébrations privées et dans les geber, pour les Dedjazmatch Mas Mula (Meshesha), Dedjazmatch Kebede Mera, Dedjazmatch Amora Wubne, Fitawrari Negede Zedey, Fitawrari Betul Tessama. Dans un livre écrit par Girma Taffere dont le titre est Gondaré ba-gašaw, il y a un getem qu’avait chanté sa mère contre les Italiens. Ayalnäš est enfant unique. Elle se marie à un musicien et continue à chanter dans les évènements religieux, dans les maisons des šum, aux mariages. Elle se marie du temps où le dedjazmatch Wandasan Yegzaw est au pouvoir, après le ras Gugsa. C’est sa tante (la sœur aînée de son père, venant du Wollo) qui lui a appris le type de chant dit kebrité qui est le zafañ des femmes. Cette tante avait joué pour le negus Wäldä Giyorgis. Quant à son père, il avait lui reçu le titre de balambaras et une qamis des mains du roi Wäldä Giyorgis.
Source(s):
Cote producteur: DAT 98.J
Type(s):
Types de discours:
,
zäläsaña
Sujet(s):
Mots-clés:
;
;
;
Langue(s):
(code ISO-639: amh )
amharique
Droits:
Librement accessible
Copyrights Anne Bolay
Identifiant(s):
oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-318ace6f-c14e-4935-8ace-6fc14e593564
ark:/87895/1.8-1141482
doi:10.34847/cocoon.318ace6f-c14e-4935-8ace-6fc14e593564
Pour citer la ressource:DOIhttps://doi.org/10.34847/cocoon.318ace6f-c14e-4935-8ace-6fc14e593564