Notice d'enregistrement

ESLO1: entretien 112

Blanc, Michel ; Biggs, Patricia

(depositor) ;
(editor) ;
(editor) ;
(interviewer, researcher) ;
(speaker) ;
(speaker)

(création: 1969-04-16; mise à disposition: 2015-01-13; archivage: 2015-01-28T22:34:30+01:00; dernière modification de la notice: 2020-05-26)

Position dans le plan de classement
Editeur(s):
Description(s):
[fr] Extrait du corpus d'Orléans, réalisé dans le cadre de l'Enquête SocioLinguistique à Orléans à la fin des années 1960.
Résumé(s):
[fr] Identifiant du témoin : PF 42 Femme, 49 ans (née en 1920 en Beauce), femme de ménage. Enregistré par Michel Blancle 16 avril 1969 au domicile du témoin. Questionnaires enregistrés : questionnaire sociolinguistique questionnaire ouvert , branche langue et culture (questions 01-04 ; T2 ; T5 ; T8 ; E1-E2 ; E5-E6 ; L1 ; L3-L4 ; P1 ; P3-P4 ; P11 ; omelette) ; questionnaire fermé. Classe politique du témoin : indifférente-centriste. Remarque : intérêt pédagogique : vie de quartier ; classes sociales - mobilité ; enseignement ; intérêt linguistique : intonation : montées, descentes très marquées ; témoin s'exprime facilement. Acoustique : très bonne.
Table(s) des matières:
[fr] 01 depuis 24 ans à la même maison02 était de la contrée à 25 km d'Orléans, venue pour situation du mari04 des problèmes en rentrant à la campagne03 RR forcément: on ne connaît rien d'autre; attachée au quartier; le vieil Orléans: on n'y est pas anonyme comme dans les grands ensembles, on s'approche davantage; autrefois quartier ouvrier, maintenant seulement des vieillards - petits loyers, entr'aideT2 RR toujours le même; heures longues de mari, fils; elle-même voudrait qu'ils rentrent plus tôt le soir; journée longue, pas rare en provinceelle travaille chez ingénieur; pas vraiment de contacts avec autres milieux - employeurs très gentils, pas d'Orléans - trouvent Orléanais renfermésEXTRA enseignement de leurs enfants: école privée, puis du quartier; apprentissageE1 RR des choses plus approfondies - de son temps moins étendu mais conservé plus longtempsE2 peut-être pour certaines catégories d'enfantsT8 RR satisfaite - on n'avait pas les avantages d'aujourd'hui; maladie de fils 2 - carrière de l'autre - ses efforts pour arriver - pas d'avenir avec petit patronE5 14 ans pas mal - sacrifices des parents pour leur faire apprendre un métierE6 ne s'en rend pas compte - même chose aujourd'huiT5 RR un bon salaire compense mais il est toujours au détriment de quelque chose; s'est toujours arrangée pour être là quand les enfants sont rentrésQ. regrette de n'avoir pas poussé les études plus loin? à la campagne c'était pas possible; a appris en côtoyant tous les milieuxL1 a bien à faire à la maison - un peu de loisirs quand même L3 descend en Savoie avec soeur et beau-frèreL4 arriverait bien à l'occuperP1 n'a pas personnellement à se plaindre; manque de piscine etc... pour jeunes; logement: pas mal à faire - mieux logés regrette quand même vie de quartierRR Q. changements à Orléans? oui; changement de mentalité après la guerre, influence des Américains; devenu beaucoup plus ouvrier - avant la guerre était bourgeoisRR Q. qu'est-ce qui caractérise le bourgeois? 'certain milieu' - train de vie; autrefois surprise-parties, sports d'hiver réservés à une certaine société; à 40 ans était surprise de se trouver à la mer (1ère fois) comme une bourgeoiseP9 peut-être moins qu'autrefois - une évolutionP11 toujours difficile: jeunes trouvent qu'on les vaut mais faudra toujours des gros et des petits; elle a toujours fait différence entre patron et elleQ. la religion? elle est croyante et pratiquante; les églises d'Orléans: ne va pas à la cathédrale, y a froid l'hiver, pas son milieuQ. les fêtes de Jeanne d'Arc? très joli - moitié de la ville défile, moitié la regarde; congé pas payé - une tradition qui se perdra peut-êtreP3 le préfet, le maire; peut-être vieilles familles mais ça a changé, prestige de l'argentP4 rien à Orléans; elle en a pas tellement souffert; cercle vicieux d'augmentations; étudiants se sont laissés entraîner, ne connaissent pas grand-chose de la vieQ. mari syndiqué? non - avec 5 ouvriers on ne peut pas - on se ferait remarquerBranche langue et cultureOmelette (on casse les oeufs)Questionnaire sociolinguistique intéressant aussi - RR façon de parler selon milieuxRR personne qui parle bien - politesse de l'employeuseQuestionnaire fermé
Source(s):
Type(s):
Types linguistiques:
Types de discours:
Sujet(s):
Champs linguistiques:
Langues objet d'étude:
(code ISO-639: fra )
Mots-clés:
;
;
;
;
;
;
;
;
;
;
Langue(s):
Français
(code ISO-639: fra )
Format(s):
[fr] 1 bande magnétique audio
Droits:
Librement accessible
Copyright (c) 2012 Université d'Orléans/LLL
Identifiant(s):
ark:/87895/1.17-483303
[fr] Ancienne cote: crdo-ESLO1_ENT_112
oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-81fd2904-0ecf-39b0-a861-146b17f7d14c
hdl:10670/1.yxz2cu
Pour citer la ressource:http://purl.org/poi/crdo.vjf.cnrs.fr/cocoon-81fd2904-0ecf-39b0-a861-146b17f7d14c