Notice d'enregistrement

Récit à scansion parlée-chantée d'un mythe de fondation pour les wars et les pnars : Liʔ Dɔʔ Kha, Lɔʔ Rəndi 'dame chaire du poisson, sieur Rendi'

(depositor, researcher) ;
(speaker)

(création: 2002; mise à disposition: 2015-10-29; archivage: 2015-11-17T16:17:40+01:00; dernière modification de la notice: 2020-11-28)

Position dans le plan de classement
  • Collection Pangloss
    • Récit à scansion parlée-chantée d'un mythe de fondation pour les wars et les pnars : Liʔ Dɔʔ Kha, Lɔʔ Rəndi 'dame chaire du poisson, sieur Rendi'
    Editeur(s):
    Description(s):
    [fr] Ce mythe de fondation a ici une scansion parlée-chantée traditionnelle. Sa performance se fait devant tout le village, à l'extérieur de la maison du disparu dans le cadre d'une cérémonie funéraire secondaire de tʃənjə, cérémonie de réunification des os, qui dure deux jours. La performance se fait la nuit avant l'unification des os du disparu avec ceux des membres réincarnés du clan qui ont perdu leur individualité et qui constituent collectivement l'Ancêtre grand-mère du clan. La diction parlée-chantée se fait par épisodes entre les clans en compétition dont chacun improvise sa version poétique, en war nongtalang de Sohkha pour le clan Thongper qui dirige la performance et en war Nongtalang de Nongbareh pour le clan Pohlong. Les groupes en compétition ont consommé beaucoup d'alcool avec une herbe qui les met dans un état particulier. Ce mythe de fondation est probablement le plus important pour les wars et pour les pnars. Il retrace l'origine des humains pnars et wars comme enfants d'une grand-mère Ancêtre qui s'incarne dans la principale rivière qui délimite leur terres. Cette ancêtre s'incarne dans un poisson. Enregistré à l'origine sur minicassette, d'où la qualité de son un peu moins bonne. La qualité littéraire de cette version, dans son contexte rituel et récité par les meilleurs représentants de deux clans importants est en revanche exceptionnelle du point de vue poétique du baŋ sur 'beau parlé war': par la profondeur du sens et par les procédés de réduplication avec assonances. Un homme nommé sieur Rendi pêche un gros poisson. Rentré chez lui il ne le mange pas mais le laisse sécher au dessus de sa cheminée. Quand il revient chez lui de ses champs la maison est rangée et le dîner est servi. Au bout d'un certain temps, il se cache pour savoir qui accomplit ceci. Il découvre une merveilleuse jeune femme chez lui et la peau vide du poisson à sa place, au dessus de la cheminée pour sécher. Il entre précipitamment, brûle la peau. Il épouse la jeune femme qui enfante les gens qui sont les wars et les pnars perpétuant les semences de l'ancêtre clanique qu'elle incarne (voir les explication de Kundep Sumer de Nongbareh). Elle lui précise que la pureté d'une propreté absolue devra régner dans la maison. Un jour la mère de sieur Rendi oublie le balai à l'intérieur du foyer. Elle s'enfuit et retourne vivre dans la rivière clanique des wars et des pnars. Selon les lieux où cette histoire est racontée, le nom de la rivière clanique est utilisé.
    Type(s):
    Types linguistiques:
    Types de discours:
    Sujet(s):
    Langues objet d'étude:
    (code ISO-639: aml )
    Mots-clés:
    ;
    Langue(s):
    War de Sohkha
    (code ISO-639: aml )
    Droits:
    Librement accessible
    Copyright (c) Daladier, Anne
    Identifiant(s):
    ark:/87895/1.17-549708
    hdl:10670/1.x2ek5t
    doi:10.24397/PANGLOSS-0000432
    oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-98953473-3723-3f79-97e7-1ac2b0c7db90
    [fr] Ancienne cote: crdo-AML_ADA006_SOUND
    doi:10.34847/cocoon.98953473-3723-3f79-97e7-1ac2b0c7db90
    Pour citer la ressource:DOIhttps://doi.org/10.34847/cocoon.98953473-3723-3f79-97e7-1ac2b0c7db90