The echo in the Oboloo Rock at Lekiny

http://cocoon.huma-num.fr/pub/CHO_cocoon-10957ff4-5e7e-3ee4-affd-3b28da61af58 an entity of type: ProvidedCHO

Pour avoir violé un interdit (consommer de la murène), des hommes seront recouverts par le rocher Oboloo, dans les falaises de Lekiny. Aujourd'hui, lorsqu'on appelle à cet endroit, l'écho vous répond. Ce texte a été écrit par Mauu, Joël vers la fin des années 40. Il a été publié et traduit par F. Ozanne-Rivierre dans Les langues Mélanésiennes de Nouvelle-Calédonie, Collection Eveil 13, Nouméa, D.E.C., 1979, p.93-94. Il figure aussi dans le volume édité par Jacob Waheo au CTRDP - Langues Vernaculaires en 1989 (Moju bongon kau adreem. Contes et légendes d'Ouvéa, recueil 2, p. 43). Ce texte est lu par Taï Waheo.
dcterms:W3CDTF 1948 
Freely available for non-commercial use 
dcterms:W3CDTF 2010-10-23 
1948. Iaai. Ozanne-Rivierre, Françoise (researcher); Ozanne-Rivierre, Françoise (depositor); Mauu, Joël (researcher); Taï Waheo (speaker). Editeur(s): Laboratoire de langues et civilisations à tradition orale. 
dcterms:W3CDTF 2010-10-23T15:31:15+02:00 
ark:/87895/1.5-144255 
hdl:10670/1.d6h0sg 
Ancienne cote: crdo-IAI_OBOLO_SOUND 
oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-10957ff4-5e7e-3ee4-affd-3b28da61af58 
doi:10.24397/PANGLOSS-0000281 
Iaai 
Copyright (c) Ozanne-Rivierre, Françoise 
Iaai 
The echo in the Oboloo Rock at Lekiny 

data from the linked data cloud