ESLO1: entretien 105

http://cocoon.huma-num.fr/pub/CHO_cocoon-7e340f28-d157-3d85-9b80-cb40ef1ffeb3 an entity of type: ProvidedCHO

Extrait du corpus d'Orléans, réalisé dans le cadre de l'Enquête SocioLinguistique à Orléans à la fin des années 1960.
dcterms:W3CDTF 1969-04-09 
Identifiant du témoin : MY 510 Femme, 47 ans (née en 1922 à Orléans), bobineuse. Enregistré par John Rossle 9 avril 1969 au domicile du témoin. Questionnaires enregistrés : questionnaire sociolinguistique questionnaire ouvert , (questions 01 ; 03 ; T1 ; T3-T5 ; T7 ; T17 ; P4 ; L1 ; L3 ; E1-E2 ; E5 ; E10). Classe politique du témoin : anti-gaulliste. Remarque : très riche sur les syndicats, les conditions de travail, les problèmes de la vie moderne ; incohérence des genres des pronoms et des participes passées. Acoustique : assez bonne, mais écho et bruits de circulation. 
Freely accessible 
dcterms:W3CDTF 2015-01-13 
"ESLO1: entretien 105" 1969. Français. Laboratoire Ligérien de Linguistique (depositor); Ross, John (researcher); Ross, John (interviewer); MY510 (speaker); Blanc, Michel; Biggs, Patricia; Baude, Olivier (editor); Dugua, Céline (editor). Editeur(s): Laboratoire Ligérien de Linguistique. 
dcterms:W3CDTF 2015-01-28T20:56:08+01:00 
1 bande magnétique audio 
01 RR Orléanaise (3èmè génération)03 vie de province et vie parisienne - agréments d'Orléans et de la région - la Sologne et ses saisonsT1 travail (1) comme employée de maison (2) bobineuse à l'usine (depuis 22 ans) - définition travail de bobinière (ouvrière spécialisée)T3 RR dureté de travail d'usine - cadences augmentées - maladie de travail de témoin (scoliose avec écrasement du sacrum) et traitementtravail compliqué, intéressantmoralité mauvaise - déclin de camaraderie à cause des cadences et du travail à la pièce - agressivité des femmes - espritcompétitif - mentalité des jeunes - pressions économiques - modernisation du foyer, d'où besoin d'argent - comparaison salaires Orléans-Paris - intoduction journée continue - opinions sur heures de travail - description détaillée conditions de travailT4 RR enseignement? vendeuse?souligne déclin conditions de travail - à cause du manque d'investissements en machine-outils - rapacité du capitalisme françaisT17 RR non - il y a des syndicats à l'usine - surtout pour les hommes? - rôle des cadres - leur contribution à l'usine (peu) insistance sur la production, d'où les grèves de mai 65P4 RR mécontentement général, décalage salaires Paris/Province - régions où on gagnait le SMIG -comparaison entre 1952 et 1969 - patronat décentralise dans région bon marché obligation de travailler à Paris et ses inconvénients - vie culturelle Paris/ProvinceL1 promenades en forêt, (cinéma, pour les jeunes) télévision, problème des grands ensembles HLML3 RR peu de vacances, cause constuction maison - mais chaque année, départ en hotel, sans projet - maladies parents et beaux-parents - comparaison habitudes différentes générations - chauvinisme culinaireimportance de la table - traditions gastronomiquesT7 fille mariée dactylo - scolarité d'abord école communale, ensuite chez les soeurs (cours commerciaux)E10 RR discipline, soeurs évoluées - tendances chez les soeurs modernesE1 RR propreté, droiture, politesse, amabilitémanque de facilités pour les jeunes, manque de vie familialeT5 RR difficultés de la mère qui travaille - exemples - enfants laissés seuls - surmenage de la femme - attidude pieds-noirs (explication 
ark:/87895/1.17-483297 
hdl:10670/1.zulduv 
Ancienne cote: crdo-ESLO1_ENT_105 
oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-7e340f28-d157-3d85-9b80-cb40ef1ffeb3 
doi:10.34847/cocoon.7e340f28-d157-3d85-9b80-cb40ef1ffeb3 
Français 
Copyright (c) 2012 Université d'Orléans/LLL 
Français 
ESLO1: entretien 105 

data from the linked data cloud