ESLO1: entretien 021

http://cocoon.huma-num.fr/pub/CHO_cocoon-b6916da9-72ba-3086-8fd8-2c33cfe52d09 an entity of type: ProvidedCHO

Extrait du corpus d'Orléans, réalisé dans le cadre de l'Enquête SocioLinguistique à Orléans à la fin des années 1960.
dcterms:W3CDTF 1969-04-09 
Identifiant du témoin : VS 466 Femme, 63 ans (née en 1906 à Tourcoing; Nord), institutrice Enregistré par Jack Kay, le 9 avril 1969, au domicile du témoin. Questionnaires enregistrés : questionnaire ouvert(questions 01-04 ; T1-T5 ; L1-L3 ; E1-E3 ; E5-E10 ; E12 ; P1 ;P4 ; P9 ; omelette) ; questionnaire sociolinguistique. Classe politique du témoin : Gaulliste Remarque : intérêt pédagogique : enseignement, classe de perfectionnement ; écoles privées et libres. Acoustique : bonne 
Freely accessible 
dcterms:W3CDTF 2014-11-06 
"ESLO1: entretien 021" 1969. Français. Laboratoire Ligérien de Linguistique (depositor); Kay, Jack (researcher); Kay, Jack (interviewer); VS466 (speaker); Blanc, Michel; Biggs, Patricia; Baude, Olivier (editor); Dugua, Céline (editor). Editeur(s): Laboratoire Ligérien de Linguistique. 
dcterms:W3CDTF 2014-12-05T15:00:50+01:00 
1 bande magnétique audio 
01 10 ans02 situation du fils03 oui - gens gentils04 peut-être ira ailleurs quand elle sera en retraiteT1 institutrice d'enfants inadaptés - classes de perfectionnement de l'E.N. - enfants 8/16 ans - aime le travailT2 maison en plus du travailT3 la réussite - exemple d'une élèvedéplaît? incompréhension: on l'appelle la maîtresse des fous - comparaison Angleterre - participation croissante des parentsT4 RR étant veuve a choisi métier à cause du contact avec enfants, aimait être femme de médecin, mais souffrance lui était pénibleT5 RR enfants inadaptés des femmes qui travaillent - vaut mieux que la maman soit au foyer; elle a acquis beaucoup en travaillantL1 lit, regarde télévision quand c'est bien, théâtre, cinéma; le samedi ménage; le dimanche messe, réunions de veuves, familleL2 RR Pâques: lecture, voir passer les voitures, se détendreL3 Evian tous les ans - climat lourd d'Orléans l'été - la Sologne - SancerreE1 RR critique enseignement français avant mai 68, discipline, méthodes, etc...E2 RR très bon comme formation: son mari en avait fait, ses fils, malgré leur père n'en voulait pas; l'esprit changé des jeunes maintenant; choses qui influencent le choix des matières; narration d'une amie anglaise; parents ont peur de complexer les enfantsE3 RR aptitude, aide des parents, goût du travail, leçons perdues, classes trop nombreusesE5 16 ans bien pour tout le monde; cas de l'apprenti de 14 ans, 'le souffre-douleur des ouvriers'; il faut leur apprendre un métierE6 pareil - 14 ans trop jeune pour travail sur machine; après 16 ans les enfants ne veulent plus obéir; beaucoup de jeunes sans travail - nécessité d'avoir des relations ou de se déplacer pour en trouverE7 RR descriptions changementsE8 RR on fait plus de français depuis les réformes; tendance vers la technique, les maths, encore beaucoup d'étudiants en lettres, sociologie malgré manque de débouchésE9 question de religionE10 RR mari les a fait aller dans école publique pour avoir formation du peuple, après dans école privée pour avoir de la philosophie chrétienne; a choisi l'enseignement public quand elle a dû travailler pour être libre; esprit différent des instituteurs laÏcs; l'enseignement laïc parfait point de vue travailE12 RR que les élèves puissent s'exprimer dans la classe; comment elle a rendu responsable les enfants de la discipline; les programmes trop élaborés pour que les élèves ou les étudiants les discutentP1 RR énormément d'impôts; manque de discipline; Orléans une ville calme, les gens sérieux; distractions pour les jeunesP4 RR Orléans calme à cause de l'intervention des parents des étudiants; piquets de grève souriants - inquiétude pour ravitaillement - arrivée de de Gaulle a tout fini; le Français n'a pas envie de faire la révolutionP9 oui: pays très bourgeoisRR Q. qu'est-ce que vous entendez par bourgeois? gens qui ont gagné de l'argent - instruction - train de vie - se jugent supérieurs; l'ancienne bourgeoisie d'Orléans - dans une génération on ne les verra plusOmelette (on...je...on) mention de la Mère PoulardQuestionnaire sociolinguistique 
ark:/87895/1.17-475485 
hdl:10670/1.3oy7aw 
oai:crdo.vjf.cnrs.fr:cocoon-b6916da9-72ba-3086-8fd8-2c33cfe52d09 
Ancienne cote: crdo-ESLO1_ENT_021 
Français 
Copyright (c) 2012 Université d'Orléans/LLL 
Français 
ESLO1: entretien 021 

data from the linked data cloud